Image default
Emploi et Enseignement

Recruter un intérimaire : ce qu’il faut savoir

La saisonnalité de leurs activités influe directement sur le taux de turn-over de la plupart des entreprises. Effectivement, ces établissements doivent répondre aux besoins du marché et à ce titre, leurs effectifs évoluent au gré des commandes reçues. Cette situation oblige les dirigeants à pallier un manque de main-d’œuvre en cas de surcroît d’activité. Pour cela, les employeurs préfèrent recruter un intérimaire.

La réglementation du travail en intérim

Le travail en intérim est encadré par la loi. Par conséquent, les employeurs sont soumis à plusieurs obligations. Contrairement aux idées reçues, un dirigeant ne peut recruter directement un intérimaire. Cette embauche se fera par l’intermédiaire d’une agence de travail temporaire. Par ailleurs, les formalités administratives à régler diffèrent d’un recrutement classique sur de nombreux points. Effectivement, le recruteur conclura deux contrats bien distincts. Le premier, appelé contrat de mise à disposition, sera adressé au cabinet pour demander l’intervention d’un travailleur. Le second, connu sous le nom de contrat de mission, correspond à un contrat de travail. Ce document fixe donc toutes les modalités de la collaboration.

Dès sa prise de poste, l’intervenant jouit pratiquement des mêmes droits qu’un employé ordinaire. Il bénéficiera de congés payés, d’une protection sociale ainsi que de différentes allocations. La différence se situe au niveau de la durée de travail. Cet emploi s’étalera sur 18 mois au maximum avec aucune possibilité de renouvellement. Parallèlement, la période d’essai durera 5 jours tout au plus. Si la recrue ne dispose pas des compétences requises, l’enseigne pourra demander son remplacement dans les meilleurs délais. De quoi assurer le bon déroulement des activités.

Généralement, on fera appel à un intérim pour remplacer un salarié absent ou suspendu. Ce travailleur vient également répondre à des besoins ponctuels de main-d’œuvre à titre saisonnier. Certaines personnes ultra-qualifiées peuvent ainsi diriger temporairement l’entreprise pendant l’absence du dirigeant.

Trouver rapidement un intérimaire qualifiée : ce qu’il faut savoir

Comme évoqué précédemment, une entreprise n’est pas autorisée à embaucher directement un intérimaire. Dans ce contexte, il faudra absolument solliciter un cabinet spécialisé comme une agence interim Caen. Celui-ci proposera à la société pourvoyeuse d’emploi de nombreux profils. Après avoir sélectionné quelques candidats, les responsables évalueront la motivation des postulants et organiseront quelques tests d’aptitudes. Ceci étant fait, ils enverront l’agent choisi au siège de la structure dans les plus brefs délais. Comme évoqué précédemment, les chefs d’entreprise peuvent demander un remplacement si l’intérimaire ne dispose pas des qualifications attendues. Par conséquent, on parvient sans peine à assurer le bon déroulement des activités.

De leur côté, les demandeurs d’emplois peuvent se lancer dans cette activité professionnelle épanouissante en s’inscrivant auprès d’une agence. Devenir intérim permet d’acquérir rapidement de l’expérience dans un secteur donné pour ensuite décrocher un CDI. Bien que le travailleur soit recruté pendant une courte durée, l’indemnité de fin de mission lui évite une situation financière précaire. Quelques cabinets d’intérim ont également acquis une excellente réputation et sont sollicités de toute part. En rejoignant ces structures, on sera embauché par des entreprises réputées dans leurs domaines.

Related posts

Comptable : pourquoi est-il nécessaire d’avoir un logiciel comptable en Belgique ?

Irene

Parler l’espagnol pour s’épanouir dans votre carrière professionnelle

Tamby

Comment bien se couvrir en cas de perte d’emploi ?

Irene