Image default
Immobilier

Qu’est-ce que le syndic de copropriété ?

Les propriétaires d’une copropriété doivent désigner un syndic dont la mission est notamment d’assurer la gestion et l’administration de l’immeuble. Un syndic peut être professionnel ou non.

Les différences entre un syndic professionnel et un syndic non professionnel

Outre l’administration et la gestion de l’immeuble, le syndic de copropriété est également en charge de la représentation légale du syndicat des copropriétaires dans les actes de la vie civile et en justice ainsi que de l’exécution des décisions de l’assemblée générale. Il peut être un professionnel, en l’occurrence une personne physique ou morale.

Pour pouvoir exercer son rôle, un syndic professionnel doit avoir une garantie financière par un établissement de caution mutuelle ou une banque afin de pouvoir couvrir les fonds de la copropriété. Il doit aussi souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle, détenir une carte professionnelle et ouvrir un compte bancaire au nom de la copropriété.

Un syndic de copropriété non professionnel peut être un copropriétaire bénévole ou une coopérative de copropriétaires choisis parmi les personnes qui siègent au conseil syndical. Comme le syndic professionnel, il doit aussi ouvrir un compte bancaire au nom de la copropriété, mais n’est pas tenu d’avoir une carte professionnelle et une garantie financière. La souscription à une assurance civile n’est pas obligatoire mais est vivement conseillé.

Les spécificités du métier de syndic de copropriété

Qu’il soit professionnel ou non, un syndic de copropriété doit posséder des compétences spécifiques dans le domaine juridique, de la comptabilité, de la gestion administrative et de la gestion financière. Il doit également maîtriser les techniques d’organisation d’assemblée générale. La mission du syndic de copropriété est aussi de veiller au respect du règlement de copropriété et de son application.

Outre la maîtrise de ces connaissances techniques, un syndic doit être patient et avoir un sens de l’écoute et de l’organisation tout en faisant preuve d’autorité. Ces qualités sont essentielles pour réussir les médiations et pour régler les conflits qui peuvent à tout moment survenir au sein d’une copropriété. Sa désignation obéit à un processus particulier : il est nécessaire de mettre en concurrence plusieurs projets de contrat avant sa nomination.

Cette étape de confrontation de projets est organisée par le conseil syndical. Elle n’a donc pas lieu en cas d’absence de ce dernier. C’est le contrat de syndic qui détermine la durée et les conditions d’exécution du mandat du syndic de copropriété, ainsi que le montant de son salaire.

Related posts

Comment choisir la couleur pour sa piscine ?

Laurent

Le déroulement d’une vente d’appartement

Irene

Conseils pour bien choisir les articles funéraires

Laurent