Image default
Immobilier

Bien investir en loi Pinel en 2019 pour défiscaliser

La loi Pinel permet avant tout de bénéficier d’une remise d’impôt sur l’investissement locatif. Certes, il s’agit d’un élément essentiel, mais il ne devrait pas être le seul point décisif. La loi n’a pas mal changé pour 2019, ainsi, pour le réussir, il est important de bien penser au choix de la ville ainsi que l’emplacement du bien, bien calculer la rentabilité, et autre. C’est aussi fondamental de s’assurer que les loyers avances par le promoteur soient parfaitement adaptés à la zone géographique cible. Pour réussir votre projet, voici quelques conseils.

Bien comparer les loyers réels et les loyers sous le régime loi Pinel

La première chose à faire est de faire très attention aux loyers plafonnés lorsque vous investissez en loi pinel nice. Il faut que le plafond du loyer soit en accord avec les loyers moyens pratiqués dans la zone. Mais si le loyer est inférieur au plafond Pinel, le bénéfice affiché par le promoteur pourrait ne pas correspondre à celui escompté. Dans ce cas, il serait préférable de calculer le loyer espéré afin de le confronter avec la moyenne des loyers pratiqués aux alentours.

Pour faire le calcul, il faut avant tout prendre le plafond selon les zones, ensuite il faut prendre un coefficient multiplicateur. En tant que bailleur, vous pouvez appliquer ce dernier sans excéder 1,2. D’où la formule : Coefficient multiplicateur Pinel = 0,7 + (19/surface). Si vous avez par exemple un logement de 40 m², le coefficient est de 1,17.

Pour comparer le loyer Pinel, vous pouvez voir sur les sites des principales agglomérations de France. Il suffit de se connecter sur le site et de voir celle de la commune de Nice.

Bien choisir l’emplacement du bien

Pour réussir son investissement sous la loin Pinel, l’emplacement du bien doit être bien pensé. Ainsi, il convient de privilégie un bien qui se trouve sur les zones tendues. C’est d’ailleurs le principal avantage de la loi pinel nice. Elle s’adresse aux biens qui se trouvent sur les zones tendues, c’est-à-dire les zones où la demande est supérieure à l’offre ou les lieux dans les aires urbaines.

Il est aussi conseillé de choisir une ville où il fait bon vivre et la ville qui offre une qualité de vie : transports en commun, écologie, espaces publics, rues piétonnes et autres peuvent vous aider à faire votre choix. Attention, vous n’allez pas y habitez, mais uniquement vous investir.

N’oubliez pas de miser sur une ville où les loyers Pinel sont réalistes. Jusqu’à ce jour, la ville de Nice est l’un des meilleurs pour ce qui est de la qualité de vie. Enfin, le choix de l’emplacement soit se faire en fonction des critères pérennes : proximité de commerces et services.

Quelle durée de mise en location choisir ?

La durée de mise en location prescrite par la loi Pinel est flexible, mais elle reste impitoyable. Sachez que le contribuable est dans l’obligation de louer durant la durée, sinon, il devrait rembourser les remises d’impôts  perçues au trésor public. Sachez que vous devez louer sur 6 ans, 9 ans et 12 ans.

Il n’est pas possible de le faire en 5 ans, 7 ans ou 10 ans. Par exemple, si les parents doivent acheter un studio neuf dans une ville universitaire, en prévision des études de son enfant. Si les études arrivent dans 7 ans, les parents doivent louer durant 6 ans.

Mais si jamais ils décident de louer les 7 années, ils ne pourront plus solliciter la remise d’impôt pour cette dernière année. Sinon, ils devront louer pour une période de 9 ans. Cependant, il faut savoir que la loi Pinel peut vous permettre de louer à un proche à condition qu’ils puissent réunir les conditions.

 

Related posts

Comment reconnaître un bon gestionnaire de résidence de tourisme ?

Claude

Pourquoi choisir un quartier d’affaires pour son entreprise ?

Tamby

Quels sont les avantages de la SCPI et de l’assurance-vie

Irene