Image default
Immobilier

Qu’est-ce qui fait du démembrement SCPI un bon placement pour la succession

D’innombrables épargnants s’intéressent davantage sur l’investissement immobilier. D’où, il est dans leur intérêt de tout savoir sur le fonctionnement et le but du concept de base du démembrement SCIP ou la Société Civile en Placement Immobilier. Comment ça marche et qu’en est- il des avantages que vous pouvez en tirer ? Après avoir lu cet article, nul ne peut vous échapper sur le démembrement SCPI.

Un concept de base avec distinction bénéfique de l’investissement en SCPI

Le démembrement de SCPI consiste à placer un investissement en SCPI en démembrement. Si la définition du démembrement de SCPI vous est méconnue, vous pouvez la consulter sur http://www.succession-scpi.com/. Il se caractérise par la distinction de l’usufruit et de la nue-propriété. En effet, choisir la nue-propriété est préférable pour un contribuable fiscalisé. Ce contribuable fortement fiscalisé n’empoche pas les loyers et n’a plus besoin de payer l’impôt sur revenu. Quant à l’usufruit, il peut le laisser à ses enfants. Par contre, ces derniers tirent profit des loyers. Le démembrement SCPI temporaire est le plus fréquenté. Dans ce cas, deux investisseurs interviennent. Le futur propriétaire de l’usufruit et le futur propriétaire de la nue-propriété s’arrangent pour décider ensemble, la durée de démembrement ainsi que la clé de répartition.

Les avantages du démembrement SCPI

Le démembrement SCPI offre une jouissance du bien pour l’usufruitier par usage et pour la nue-propriétaire par la perception de revenus. Il vous met en disposition absolue des biens. Cela peut concerner des biens de type meubles ou immeubles. Cette disposition vous permet de le vendre, de le donner ou de le transformer. En tant que propriétaire, il vous est possible de louer, modifier ou le détruire. Une fois le droit de propriété démembré, les deux parties obtiennent chacun ses deux droits. L’usufruit bénéficie du droit d’usage et des revenus au profit tandis que la nue-propriété obtient le droit de disposer du bien tout en respectant les droits de l’usufruitier.

La fiscalité du démembrement SCPI

Le démembrement de part de SCPI entraine deux fiscalités. Celle pour les nues-propriétaires et celle pour les usufruitiers. Celle de l’usufruitier est simple, étant donné qu’il percevra les loyers imposés en tant que revenu foncier, il sera donc imposé sur ceux-ci à sa tranche marginale d’imposition plus les prélèvements sociaux (15,5%). Les parts de SCPI sont également assujetties à l’ISF. Pour ce qui est du nu-propriétaire il n’aura rien à payer puisque ne percevant pas de loyer il n’aura rien à déclarer de plus s’il acquitte de ses parts par emprunt, ses intérêts d’emprunt seront déductible de revenu net global.

Related posts

Astuces pour votre déménagement

Tamby

Qu’est-ce que l’immobilier de tourisme ?

Claude

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Irene

Comment gagner du temps dans la visite d’une maison ?

Irene

Investissement sur la conception d’une piscine

Laurent

Un courtier immobilier pour trouver son appartement neuf

Irene