Image default
Environnement

Des conseils pour bien entretenir les arbres âgés de plus de 10 ans

L’élagage est la principale technique pour procéder à un entretien d’un arbre. Le but de toute taille demeure le même, garder la forme voulue, quelle que soit l’ancienneté du végétal. Deux tailles doivent être espacées d’un certain délai et la fréquence est basée sur l’âge de l’arbre. Pour le cas traité dans cet article, les arbres de 10 ans et plus, l’on doit procéder à une taille d’entretien une fois tous les deux ans.

Éviter les chutes en coupant les branches mortes

Une croissance de l’arbre est marquée par le processus de renouvellement des cellules mortes. La présence des branches mortes indique donc un bon développement de celui-ci. Néanmoins, l’éventuelle chute des branches mortes constitue un danger pour le propriétaire et pour ses voisins. En effet, la chute des branches mortes qui peut avoir lieu sans un vent très fort peut entraîner des dégâts énormes non seulement pour les personnes, mais également pour leurs biens.

Outre l’objectif de sécurisation des différents intervenants sur le chantier et les personnes et les biens se trouvant aux alentours de celui-ci, l’amélioration de l’esthétique est l’une des causes de réalisation d’une taille. Il est toutefois à noter qu’il est indispensable de faire appel à un professionnel tel que cette entreprise d’élagage d’arbre dans le 33 pour effectuer ces travaux, car il reste le seul à disposer des compétences et du savoir-faire requis en la matière.

Pour ne pas se tromper de branches à couper, il faut s’assurer de bien identifier les branches dites mortes. Une branche morte se repère facilement par l’inexistence de feuilles pendant les périodes de végétation. D’une manière générale, les branches mortes se situent en plein milieu de l’arbre sans que la lumière du soleil puisse les atteindre.

L’élagage : moyen de lutter contre les champignons

Pour bien entretenir les arbres notamment ceux âgés de plus de 10 ans, rien de mieux que de procéder à une taille. Cette dernière permet de garder les végétaux en bonne santé. Par contre, il faut connaître et maîtriser ses différentes techniques pour ne pas endommager l’arbre en question. Il se peut par exemple que des chicots se forment si des défauts ont été commis durant l’exécution de la dernière taille d’entretien.

En outre, les frottements des branches entrecroisées engendrent le déchirement de l’écorce de l’arbre et aboutissent à la formation des plaies. Ce qui favorise le développement de toute sorte de parasites.

En prenant le cas des arbres fruitiers, l’élagage consiste surtout à se débarrasser des branches malades, en particulier les rameaux atteints du chancre. Cette maladie que l’on rencontre la plupart du temps chez les pommiers est reconnue par l’apparition de taches brunes sur l’écorce. Pour préserver la santé de la totalité de l’arbre, une désinfection après chaque utilisation des outils est plus qu’indispensable. Celle-ci s’opère par l’emploi d’eau de javel et un rinçage à l’eau claire.

Favoriser l’infiltration de la lumière

Il faut s’assurer de l’infiltration de la lumière du soleil pour une bonne santé de l’arbre. La forme de l’arbre doit donc permettre cet état et aussi une aération adéquate de celui-ci. L’élagage s’avère alors nécessaire quand le houppier, devenu très feuillu, ne permet plus une meilleure infiltration de la lumière et une bonne circulation du vent. Dans ce cas, l’éclaircie du houppier est une étape incontournable, plus particulièrement pour les arbres résineux.

Des règles sont à respecter lors de l’éclaircie du houppier. Le volume des branches à couper ne doit pas dépasser les 30 % de la totalité des ramures du végétal. Les opérations d’élagage s’effectuent en général en hauteur et nécessitent un savoir-faire spécifique, il est conseillé de recourir au service d’un professionnel.

Related posts

Comment garantir la sécurité lors des travaux d’élagage ?

Tamby

La nécessité des travaux d’élagage d’arbre

Tamby